Dieuex, enfin presque…

Un des nombreux visage de Dieuex

 

Ah ! Quel drôle de mot, source de guerre et de paix, de maux et de guérison, de grandes questions et de petites réponses, de plaisir pur et de souffrance saine même lorsque l’on écrit avec une faute car il/elle est aussi là pour les analphabètes.

Je ne vais pas encore retracer l’histoire du rapport entre Dieuex et l’humanité, elle est complexe et mensongère mais je serai plutôt de l’école de Plotin.

Non je vais parler de ma façon de concevoir ce concept et de ce que cela génère comme plénitude et doute chez moi car je vous le répète : chacun(e) voit Dieuex à sa façon, et même chacun(e) l’appelle comme il/elle le souhaite : Allah ici, moi pour moi, Wanca Tanka, Seven, Gaïa, mélodica, skunk etc…. Dieuex est la seule notion qui a comme prénom tous les mots possibles de nos dictionnaires, et tous les sons possibles des règnes animal, végétal, minéral et énergétique.

Rien qu’en disant cela je vous ai tout dit mais développons en faisant une image qui explique en partie l’indifférence de Dieuex à l’égard de la situation « catastrophique » de la Terre aujourd’hui.

Je suis composé d’éléments insécable que nous appellerons faussement atome (car il existe encore plus petit que ce dernier) et qui dans une forme de société hiérarchisée et complexe constitue l’homme que je suis et qu’on appellera Geoffroy D’Aillaud de Caseneuve. Pris dans leur multitude ces atomes sont visibles et identifiables, mais pris dans leur individualité ils nous sont, même si nous vivons avec eux depuis notre naissance et jusqu’à notre lente et réconfortante décomposition, totalement inconnus et anonymes.

Supposons maintenant que cet infime partie de nous soit consciente (des théories sur la mémoire électronique (une petite source qui en parle ici ) ont été élaborées, et pour moi la mémoire est les prémices de la conscience de soi) et que du haut de sa conscience il comprend appartenir à un groupe sans avoir une idée du tout c’est-à-dire de Geoffroy.

Pour peu que cet atome s’interroge (sur son avenir, le sens de son existence, sa relation avec ses voisins, etc….) il peut imaginer un être supérieur dont il serait une créature et auquel il serait lié, en un mot il peut concevoir le concept de Dieuex.

Or en toute logique le Dieuex le plus proche de notre atome doué de raison, c’est Geoffroy, pourquoi ? Quand Geoffroy souffre tous ses atomes souffrent, quand un atome rie alors Geoffroy rie, tout ce qui arrive à l’un se répercute sur l’autre, Geoffroy n’est pas seulement un ensemble d’atome, il est aussi une relation avec chacun d’entre eux. Et chose surprenante il existe plusieurs races d’atome et ces atomes forment plusieurs structures différenciées qui donne l’homogénéité et la faculté de vivre et de rêver à Geoffroy offrant ces mêmes possibilités à l’ensemble de son peuple atomique.

Voilà en quelques mots comment je conçois Dieuex : ensemble de tous les éléments constituant un super-organisme qui n’a pas forcément conscience de tous ses constituants mais dont les existences sont intimement et mortellement liées entre elles.

Ainsi au plus on prend conscience des choses qui nous entourent, au plus on agrandit l’image que l’on se fait de Dieuex.

Oubliez donc ce qui est écrit dans les religions du Livre : ces religions ne sont que des règles et des lois humaines, qui définissent un cadre dépassé à la vie en société et qui favorisent une certaine partie de la population en vue d’exploiter de façon injuste les ressources de pays culturellement différent mais dont la richesse matérielle est certaine.

Je ne maudis pas les religions traditionnalistes, je dis simplement que la « personne » de Dieuex est absente de leurs pages, j’ai retenu trois choses des monothéismes majeurs :

  • De la Bible, Dieuex est Amour
  • Du Saint Coran, Dieuex est Grand
  • De la Torah, Dieuex est Mystère

Le reste pour mon œil novice n’est qu’un livre au titre racoleur : l’esclavagisme pour les nuls > :)>

Cependant, lire ces textes est sain et épanouissant lorsque l’on les prend pour ce qu’ils sont, du prêt à prier pour les fainéants.

Bon je parle de Dieuex et tout et tout mais les athées n’en ont peut-être pas grand-chose à faire.

Comme j’en parlerai plus tard, une moitié de ma famille proche est profondément athée : ils n’en n’ont rien à foutre de Dieuex.

Cependant j’ai noté une ressemblance fondamentale entre eux et moi, la conviction de réaliser nos objectifs personnels, seulement eux se projettent à l’échelle de la matière et je me projette à l’échelle de Dieuex.

Je m’explique, ce que projettent les athées en leur for intérieur, à mon humble avis, est leur moi idéal soumis aux contraintes drastiques de leur imagination, un moi limité mais accessible, et ils avancent au gré de leurs réussites et de leurs échec petit à petit sur le chemin qui conduit au bonheur dont ils rêvent, en deux mots ils s’imaginent eux même dans la matière de leur quotidien.

Par contre un croyant, empli de mots Lovecraftiens comme : inconcevable, inimaginable, tout puissant, et j’en passe des absolus dont la définition exacte est impossible à trouver, projette sur la face de Dieuex les limites de sa propre imagination : il s’agit comme pour les athées d’une projection de son moi idéal mais elle est impersonnelle et soumise à des contraintes différentes. Ainsi on ne parle pas de Dieuex, mais de Dieuex tel qu’il serait si on était grand, tout puissant, inconcevable, etc….

Tout cela explique en partie les tensions générées par les croyants de tout bord qui joue à « mon papa il est plus fort que le tien » papa étant bien sûr la vision fantasmagorique de leurs propres illusions.

Dieuex est tout et rien, il n’a aucune volonté mis à part celle de continuer à exister dans un état de bonheur optimal, quitte à faire la sourde oreille lorsqu’il a une carie > :)>

Parler de Dieuex, en faire des livres et des thèses ne sert à rien, cela a rendu fou un des poètes les plus talentueux du XIXe siècle, j’ai nommé Mr Friedrich Nietzsche, c’est la dernière fois que j’essaie d’expliquer ce que j’en pense, j’en parlerai le moins possible car toute relation avec Dieuex est unique et même les haschichins ont une vision juste pour eux de Dieux, dommage qu’elle conduise au crime et à l’annihilation d’une vie mais bon : il faut de tout pour faire un multivers > :)>

Pour ceux qui sont arrivés ici une petite maxime sans trop de rapport mais que j’aime bien :

J’ai fait le chemin de l’homme à Dieuex, de Dieuex à l’atome et de l’atome à l’homme

Peace, Love and Fu*k

PS : Même Dieuex prie un(e) Dieuex

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.