La Wicca : Une relation avec la Nature

 

Les deux grands principes de la Wicca

Définition de la Wicca :

La Wicca est une religion Païenne dualiste (attention pas d’opposition mais de complémentarité) qui a pour croyance principale le culte d’un Dieu et d’une Déesse absolus, sources de toute la création.

Ne cherchez pas dans la Wicca une définition manichéenne de l’existence, à la manière du Tao, cette philosophie de vie accepte l’ombre dans la lumière et la lumière dans l’ombre ainsi les diverses expériences et manifestations de la Nature ne sont pas stigmatisées ou diabolisées.

 

Origine de la Wicca :

Tout comme les courants de pensées populaires, les origines de la Wicca sont controversés : les adeptes soumettent l’idée que la Wicca remonte aux origines des religions et qu’elle a toujours été pratiquée, dans le secret le plus souvent, les détracteurs et incrédules affirment que la Wicca est une création d’un de ses partisans le plus connu, j’ai nommé Gardner Gerald.

Dans tous les cas, ce dernier a participé à la (re)naissance et à la popularité du mouvement et son influence dans le milieu ésotérique du milieu du XXe siècle a été grande.

Principes de la Wicca :

La Wicca est un mélange harmonieux de pratiques populaires tel que le druidisme, le « chamanisme » (ce terme est à redéfinir car dans son appellation la plus stricte il ne désigne que la pratique des shamans Tongouses) et on peut y trouver une raisonnance avec diverses mythologies Européennes avec lesquelles elle aurait été contemporaine.

Un(e) Wiccain(e) est par définition une personne connectée à la Nature, la plupart de ses pratiques spirituelles et/ou magiques est synchronisé avec le cycle de cette dernière. La Lune, Les saisons tiennent un rôle important dans la vie des Wiccains.

De plus, leur nature est pacifiste car elle est édictée par le principe : « Fais ce que tu veux tant que tu ne fais de mal à personne » et la règle du triple retour : « Le bien ou le mal que tu fais te seront rendus trois fois ».

Admettons ici en aparté militant que cela vaut mieux que la loi du Talion et son « œil pour œil, dent pour dent » > :)>

 

Comment deviens t’on Wiccain ?

Tout comme de nombreux courants ésotériques et religieux, il suffit de le vouloir (même si des rites d’initiation sont pratiqués par certains mouvements), et en fonction de sa nature soit créer ou rejoindre un groupe que l’on appelle « coven », hiérarchisé et possédant une approche culturelle commune, soit comme peut aussi nous inviter la lecture d’auteur comme S. Cunningham devenir un praticien solitaire pour une durée indéterminée.

 

La vie d’un Wiccain :

Sans rentrer dans l’excès de bienfaisance, les journées d’un adepte de la Wicca sont faites par une observation consciente de son quotidien, car en toute chose il « voit » l’expression de la grandeur du Dieu Cornu ou de la Déesse Sombre (deux sobriquets que l’on peut leur donner, à l’heure d’aujourd’hui moi je les appelle Enkil et Akasha), et l’entretien d’un lien ou d’un pont de communication avec chaque chose.

A des phases lunaires spécifiques (nouvelle lune, premier quartier, pleine lune, dernier quartier), le Wiccain peut pratiquer ses rituels magiques si tel est sa compétence, ou honorer simplement ses divinités en leur faisant des offrandes (un poème sincère écrit en 5mn peut suffire).

Avant tout il faut noter qu’être Wiccain est plus question d’hygiène de vie que de techniques et connaissances ésotériques : certes il est possible d’aller très loin dans ces dernières, mais pas tout le monde ne joue aux sœurs Halliwell (excusez la référence mais c’est souvent un argument utilisé contre la Wicca)

De plus, un Wiccain (tout comme les adeptes d’autres courants ésotériques notamment les adhérents du druidisme) respecte 8 dates dans l’année : Yule (solstice d’hiver), Imbolc (1ier Février), Ostara (équinoxe de Printemps), Beltaine (dans la nuit du 30 Avril au 1ier Mai), Litha (solstice d’été), Lammas (1ier Août), Mabon (equinoxe d’automne) et Samhain (dans la nuit du 31 Octobre au 1ier Novembre)

 

Pour résumer la Philosophie de la Wicca :

 

Associée au courant New Age, la Wicca fait partie de ses religions « naturelles » (comme le druidisme d’aujourd’hui) qui orientent son questionnement sur une harmonie entre les éléments : corps et esprit, intérieur et extérieur, etc….

Devenir Wiccain n’est pas une remise en question des grandes notions véhiculées par des religions plus traditionnelles, il s’agit simplement d’une ouverture sur des pistes de questionnements intérieurs qui s’appuient sur la coexistence de deux principe fondateur mâle et femelle, lumière et ombre et qui les unit par des principes de complémentarité et de dépendance, loin des religions phalliques ou matriarcales qui ne privilégient qu’un aspect de la complexité de la réalité.

Bien qu’ancrée profondément à la Terre, une ouverture cosmique est possible et le champ de vision d’un(e) Wiccain(e) motivé balaye un spectre très large.

De plus la possibilité de réhabiliter des divinités archaïques et abandonnées telle que les divinité Mésopotamiennes, Egyptiennes, Grecques, Celtes, Indiennes, Amérindiennes, etc…  fait remonter à la surface de la conscience collective des valeurs fondamentales bien trop souvent négligées.

Je vous invite à aller voir le site de Salvaquaria pour avoir une autre définition du même terme.

Et bien sur l’éternel Wikipedia sur la définition de la Wicca ici.

Pour finir je vous mets un p’tit lien Youtube qui fait du bien aux oreilles : We All Come From The Goddess

Enjoy > :)>

Peace, Love and Fu*k

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.